Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Communiqués, conférences, réunions > NPA 09 > Lettre ouverte à la FFR et à son comité ariégeois : CONTRE L’ANTISÉMITISME, LA (...)

Lettre ouverte à la FFR et à son comité ariégeois : CONTRE L’ANTISÉMITISME, LA COUPE VOIVENEL DOIT REDEVENIR LA COUPE CLOVIS DEDIEU.

Nous nous réjouissons de la campagne contre l’antisémitisme qui a lieu dans notre pays en cette année 2023.
Pourtant, en Ariège, la fédération française de rugby et son comité départemental organisent un tournoi qui réunit, en début de saison, les meilleures équipes sous le nom de « Coupe Voivenel ».

Or, qui était Paul Voivenel ?

Né en 1881 à Séméac (Hautes-Pyrénées) et décédé en 1975 à Pamiers, Paul Voivenel est un neuropsychiatre qui a beaucoup travaillé sur les conséquences des gaz de combat sur les soldats pendant le premier conflit mondial. Il a été écrivain et journaliste et maire de Capoulet-Junac dans l’entre-deux-guerres.
Mais derrière cette façade glorieuse se cache un pétainiste xénophobe et raciste et aussi un des responsables de la suppression du rugby à treize sous le gouvernement de Vichy.
Un livre de Voivenel nous révèle le personnage, c’est « Mon beau rugby » paru en 1942 et réédité récemment par votre fédération. Les citations suivantes sont éclairantes :
Sur l’après 1918, page 43 « Les vainqueurs, menés par des idéologies stupides, se crevaient les yeux devant les réalités nouvelles. Satisfaits et béats, ils oubliaient les lois des races et, prêchant l’union des peuples, déclenchaient chez eux les luttes de classes au nom de l’intérêt, de la haine et de la paresse. On avait gagné. On ne se battrait plus. Vivent les plaisirs bien payés avec un argent facilement gagné. On chantait l’internationale et, ouvrant les bras aux ennemis, on fermait le poing sur le visage des frères. A l’abri d’une ligne protectrice, on s’amollissait et perdait cet esprit d’offensive qui avait jadis mérité le beau nom de furia francèse. Tout dégénérait. La politique devenait plus nidoreuse que jamais. On naturalisait les gens les plus suspects. On noyautait. On sabotait. Les métèques régnaient. L’esprit de cette grande dame qu’est la langue française s’altérait. Des écoles littéraires d’ignorants proclamaient au nom du « surréalisme » le droit de ne plus savoir écrire et d’être idiots. Les comités menaient les ministres ; les fonctionnaires s’occupaient de tout sauf de la conscience de leur métier. »
Au sujet d’un responsable national du rugby, page 84 : « Le monsieur dont la voix péremptoire tranchait dans les débats officiels s’appelait Bernstein. Nez juif, masque américanisé, parfaitement habillé, verbe dédaigneux. » C’est le seul passage que la réédition n’a pas publié .
En tant que maire de Capoulet-Junac, Paul Voivenel fait ériger un monument aux morts, œuvre de son ami le sculpteur Bourdelle et, page 215 : « c’est alors que se produisit une aventure miraculeuse. Le maréchal Pétain qui m’avait, dans ses bureaux du 8 du boulevard des Invalides, le 21 novembre 1933, décoré de la cravate de Commandeur de la Légion d’Honneur, vint le 17 novembre 1935 inaugurer ce monument -je n’avais pas perdu de temps- devant lequel il prononça ce célèbre Discours au Paysan dont il reproduisit les termes essentiels à Pau, le dimanche 20 avril 1941. »
Paul Voivenel publie en 1959 « In hoc signo » dans lequel il prend la défense de M. Lespinasse, procureur toulousain qui condamna à mort Marcel Langer, le Résistant FTP-MOI ,
Nous vous demandons, en conséquence de supprimer l’appelation « Coupe Voivenel » pour ce tournoi et de le renommer « Coupe Clovis Dedieu » comme cela était le cas à la création de cet événement sportif.
Clovis Dedieu, était un rugbyman originaire de Castelnau-Durban, Résistant FTPF du maquis de La Crouzette, il a été arrêté par la Milice, sa maison fut incendiée et Il mourut le 4 août 1944, à la suite des tortures infligées par cette même Milice.
Nous pensons que prendre en compte notre demande permettrait de rétablir la justice et contribuerait à la lutte contre l’antisémitisme et tous les racismes.
Salutations humanistes.

BEROUD Jean-Luc
GALLEGO Mado
GASCUEL Quentin
MESTDAGH Laurence
PASTOR Michel
PAUMIER François
SUTRA Jean-Charles
TREF Maryse

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le dimanche 18 février 2024