Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > International > Soutien au peuple palestinien > Boycott Désinvestissement Sanctions contre Israel

Boycott Désinvestissement Sanctions contre Israel

En 2005, 172 organisations de la société palestinienne lançaient un appel à une campagne de Boycott, Désinvestissement et de Sanctions contre Israël visant à contraindre cet État à respecter le droit international. L’appel fixe trois objectifs à la campagne : la fin de l’occupation et de la colonisation de la Palestine, l’égalité des droits pour les Palestiniens d’Israël et l’application du droit au retour pour les réfugiés.

L’AFPS a souscrit à cet appel et s’inscrit pleinement dans cette campagne.

Ci-dessous une liste de produits, de services et d’entreprises que l’AFPS encourage à boycotter en raison de leurs liens avérés avec le régime d’apartheid israélien et les crimes qu’il commet à l’encontre du peuple palestinien. Cette liste n’est pas exhaustive car elle a été centrée sur les produits et les marques les plus connus que tout un chacun peut être amené à rencontrer lors de ses achats ou ses recherches de services.

Ces actions de boycott constituent un moyen essentiel qui nous est offert pour exprimer notre indignation et notre refus face à l’horreur du génocide en train d’être commis à Gaza et dans toute la Palestine occupée.

Liste des produits, marques et entreprises à boycotter

1) Produits israéliens (provenant, ou non, des colonies illégales)

- Dattes étiquetées Israël : la plupart des dattes proviennent du territoire palestinien de la vallée du Jourdain et sont récoltées par des ouvriers palestiniens qui ont été chassés de leurs terres et sont surexploités dans les palmeraies.

- Fruits et légumes : en particulier les marques Mehadrin, Jaffa, Hadiklaim, Carmel, Jordan River. Israël triche systématiquement sur la provenance des fruits et légumes étiquetés Israël.

- Vins : la plupart des vins étiquetés Israël, vendus le plus souvent sur internet, proviennent d’entreprises vinicoles implantées dans des colonies de Cisjordanie ou du Golan syrien.

- Cosmétiques Ahava : fabriqués à partir de boues de la mer Morte située en territoire palestinien occupé.

- Keter : fabricant et fournisseur d’articles ménagers, d’équipements de rangement pour le jardin ou la maison. Keter possède deux usines implantées dans une colonie de Cisjordanie. Les marques Allibert et Curver rachetées par Keter sont également à boycotter.

- Eden Springs / Château d’eau : spécialiste de la fourniture d’eau en bonbonnes implanté dans une colonie du Golan. Château d’eau est la filiale d’Eden Springs pour la France.

- Sodastream : fabricant de machines à gazéifier l’eau et de sirops et concentrés. Sa présence massive dans les grandes surfaces en fait l’un des principaux représentants de l’industrie israélienne.

- Teva : cette multinationale a son siège social en Israël, où elle produit des médicaments. Elle profite du marché captif que constituent les Palestiniens sous occupation, et contribue au budget de l’État colonial.

- Netafim et Elgo : systèmes d’irrigation pour l’agriculture et le jardinage.

- Lingettes pour bébé : vendues par Carrefour sous la marque Carrefour Baby et par Leclerc sous la marque Mots d’enfants. Alors que des milliers de bébés et d’enfants ont été assassinés à Gaza, ce boycott a une très forte valeur symbolique. Il convient d’être également attentif à toutes les lingettes. Nombre de ces lingettes mentionnent en tout petit Fabriqué en Israël et sont disponibles dans d’autres enseignes.
>> Plus d’informations

2) Entreprises françaises et étrangères complices

- Carrefour : la complicité du géant français de la distribution a pris, ces dernières années, diverses formes : accord avec des sociétés israéliennes actrices directes de la colonisation, vente de produits Carrefour dans les colonies, vente de produits israéliens dans ses magasins en France et, récemment, distribution de colis aux soldats de l’armée israélienne. L’AFPS, avec ses partenaires, est à l’initiative de la dénonciation de ces scandales et d’une campagne de Désinvestissement en direction du PDG de Carrefour. L’AFPS propose aussi, le Boycott, en parallèle à cette campagne.

- Banque populaire, Caisse d’épargne, Crédit agricole, BNP Paribas, Société générale : ces banques qui ont passé des accords avec des banques israéliennes très impliquées dans la colonisation font l’objet d’une campagne de Désinvestissement conduite par l’AFPS avec ses partenaires. L’éventualité du Boycott est laissée à l’appréciation de leurs clients.
>> Plus d’informations

- Axa : comme les banques ci-dessus, le géant de l’assurance Axa investit dans des banques israéliennes acteurs de la colonisation. De plus Axa investit dans l’entreprise israélienne d’armement Elbit. Axa est visée par une campagne internationale de Boycott.
>> Plus d’informations

- Optical center : cette société créée par un franco-israélien qui affiche son soutien inconditionnel à la politique d’ Israël est très implantée en France. Optical center possède, entre beaucoup d’autres, un magasin dans la colonie d’Ariel et procède régulièrement à des dons de lunettes et de prothèses auditives pour les colons et en a également offert aux soldats engagés à Gaza.
>> Plus d’informations

- SFR : cette société appartient à un autre franco-israélien soutien inconditionnel de la politique criminelle d’Israël qui possède aussi des chaînes d’informations comme BFM TV et I24. En Israël, il finance la construction d’un centre de « remise en forme » pour les soldats de l’armée israélienne.
>> Plus d’informations

- Yves Rocher : ce groupe français possède la société israélienne Sabon dont elle diffuse les produits. Sabon soutient directement l’armée israélienne à Gaza en offrant des colis aux soldats.
>> Plus d’informations

- L’Oréal : la multinationale française est fortement implantée en Israël depuis 30 ans, avec des installations industrielles et des investissements importants en Israël et en Cisjordanie occupée. De plus, L’Oréal réprime ses salariés lorsqu’ils s’expriment en soutien à la Palestine.
>> Plus d’informations

- Hewlett Packard (HP) : la société Hewlett Packard collabore au système carcéral israélien, aux checkpoints, aux cartes biométriques, au blocus de Gaza et à la colonisation de la Palestine. En France, il est demandé à la FNAC (et à d’autres distributeurs) de ne plus vendre ces produits.
>> Plus d’informations

- Dell : en 2023, Dell Technologies a remporté l’appel d’offres du ministère israélien de la défense, qui est considéré comme le plus grand appel d’offres de serveur à ce jour. Dell fournira des serveurs, des services de maintenance et du matériel connexe à l’armée israélienne, au Ministère israélien de la défense et à d’autres organes de sécurité.
>> Plus d’informations

- Motorola : en 2023, Motorola Solutions est le seul fournisseur du réseau cellulaire 4G pour l’armée israélienne. Motorola Solutions est également le développeur et le fournisseur des appareils de smartphones militaires israéliens.
>> Plus d’informations

- Airbnb, Booking, Expedia et Tripadvisor : ces quatre sociétés proposent des hébergements dans des colonies illégales sans en indiquer cette caractéristique.
>> Plus d’informations


Association France Palestine Solidarité (AFPS)
21 ter Rue Voltaire 75011 Paris
Tél. : 01 43 72 15 79
Suivez l’AFPS sur france-palestine.org
Facebook (@AFPSOfficiel) Twitter (@AFPSOfficiel)
Instagram (@afps.officiel) Youtube (@francepalestine)

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le dimanche 18 février 2024